2014 sera-t-elle une année décisive pour la cigarette électronique ?

 

En 2013, les ventes de cigarettes ont chuté de 7,6 %, selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Une année qui confirme clairement le recul de la cigarette classique devant sa concurrente la cigarette électronique. Apparemment, l’avenir s’annonce radieux pour la e-cigarette.

Efficace ? Inefficace ? Dangereuse ? Inoffensive ? En ce qui concerne la cigarette électronique, rien n’est encore définitif. Les études scientifiques et les débats sur son impact sur la santé se poursuivent. Mais, entre-temps, son succès en France se confirme, d’année en année, de mois en mois. D’une manière et à un rythme qui attirent l’attention.

De plus en plus de vapoteurs, de moins en moins de fumeurs, et un chiffre d’affaires qui ne cesse d’augmenter. C’est le moins que l’on puisse dire sur la montée en puissance de la cigarette électronique en France.

2013 : une année phare pour la cigarette électronique
2013 a été une année très particulière pour la cigarette électronique en France : beaucoup d’événements, beaucoup de débats et beaucoup d’études scientifiques.

Mais c’est aussi en 2013 que l’État a interdit la vente de la cigarette électronique aux moins de 18 ans, dans le cadre d’un projet de loi sur sa consommation, adoptant ainsi une attitude rigoureuse vis-à-vis de ce nouveau produit. Cette restriction à la commercialisation de la cigarette électronique a été justifiée par le fait qu’elle inciterait les jeunes à fumer. Un argument qu’utilisent beaucoup de ses ennemis.

A cause du manque de données pertinentes, la réglementation de l’utilisation de la cigarette électronique connaît encore beaucoup de lenteur. Jusqu’à maintenant, on ne sait pas encore quels effets elle pourrait avoir, à long terme, sur la santé des vapoteurs.

Cigarette électronique : une croissance exponentielle
Pourtant, les incertitudes ne ralentissent pas le boom de la cigarette électronique qui est devenue un véritable phénomène de société en France. Actuellement, on estime le nombre de ses utilisateurs à un million et demi.

Depuis que la cigarette électronique a été commercialisée en France, il y a de moins en moins de consommation de tabac. Mais c’est en 2013 que les ventes du tabac ont diminué de façon spectaculaire. Par contre, les enquêtes menées montrent que le commerce de la cigarette électronique a connu une croissance exponentielle en 2013.

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a publié, au cours du mois de février dernier, une étude selon laquelle les ventes de cigarettes ont chuté de 7,6 %. Une baisse très significative qui alarme les industriels du tabac, et montre clairement que la cigarette électronique serait une alternative prometteuse pour arrêter de fumer. Les experts affirment que la hausse du prix du tabac n’est pas la seule cause de cette baisse. C’est surtout le succès de la cigarette électronique qui explique cette chute spectaculaire. Les recherches menées sur la e-cigarette montrent qu’elle est utilisée, plus ou moins efficacement, par beaucoup de Français pour arrêter de fumer.

Des experts financiers estiment que, dans les années à venir, les Français consommeront plus de cigarettes électroniques que de cigarettes traditionnelles. En 2014, on s’attend à ce que les ventes de la cigarette électronique progressent encore.

Le boom de la e-cigarette se poursuit. Rien ne ralentit sa croissance. A l’allure où vont les choses, tout porte à croire que 2014 pourrait être une année décisive pour la cigarette électronique. Nous verrons.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *