La cigarette électronique, ou l’illusion de fumer…

 

Un e-liquide chauffé produit une vapeur aromatisée qui ressemble à la fumée que produit la cigarette classique. Simuler l’acte de fumer a ainsi une grande importance dans le fonctionnement de la cigarette électronique.

La machine à voyager dans le temps… Et puis un jour, une machine à vapoter, la e-cigarette ou la e-clope. Le vapotage, nouveau phénomène social en France, entre dans les mœurs, renverse les habitudes, suscite les débats et rend nécessaires et urgentes des enquêtes et des études scientifiques pour en connaître les usages, les effets, les risques et les bénéfices pour les fumeurs. Mais comment ça marche, cette nouvelle cigarette dont on parle de plus en plus, et qui divise les experts en adeptes et adversaires ?

Une illusion de fumer, oui, mais c’est cela le plus important…
La cigarette électronique se présente sous forme d’un tube qui a l’aspect d’une vraie cigarette. Elle est constituée des éléments suivants :

  • un réservoir qui contient le e-liquide aromatisé, et a une contenance plus ou moins importante,
  • une batterie rechargeable pour fournir l’énergie nécessaire pour faire chauffer la résistance,
  • un atomiseur pour chauffer le e-liquide, le vaporiser et créer ainsi la vapeur,
  • une mèche qui amène le e-liquide contenu dans le réservoir jusqu’à la résistance,
  • et un bouton pour allumer la cigarette électronique.

Le vapoteur a aussi la possibilité d’optimiser sa cigarette, puisqu’il peut remplacer ou ajouter des éléments, selon son choix.

Le e-liquide contient du propylène glycol, et/ou la glycérine végétale, un arôme, de l’eau, et parfois de la nicotine. Le microprocesseur dans la cigarette électronique chauffe ce liquide pour le transformer en vapeur que le vapoteur inhale. Cette pseudo fumée est essentiellement constituée de vapeur d’eau. Elle ressemble à la fumée produite par la combustion du tabac.

Comment vapote-t-on ?
Pas goudron. Pas de combustion de tabac. Pas de fumée. Voilà l’essentiel dans la cigarette électronique. Le vapoteur aspire comme sur une cigarette normale sur l’embout (drip tip). Un capteur détecte l’aspiration. Le microprocesseur active la batterie qui va donc chauffer le e-liquide et diffuser l’arôme (fruits, etc), et la nicotine (en cas de dosage du e-liquide en nicotine). Un voyant Led s’allume pour imiter le feu d’une vraie cigarette et simuler ainsi une combustion du tabac. L’imitation de la gestuelle est très importante dans le fonctionnement de la cigarette électronique

Le vapoteur inhale la vapeur produite, et a l’impression de tirer sur une vraie cigarette, surtout quand le e-liquide est dosé en nicotine. C’est cette vapeur (une sorte de fumée artificielle) qui crée chez le vapoteur une illusion de fumer, pour avoir, autant que possible, la sensation que produit une véritable cigarette. Cette vapeur n’a pas l’odeur du tabac. Un grand avantage de la cigarette électronique.

 

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *