Non-fumeurs : n’utilisez jamais la cigarette électronique…

 

La cigarette électronique séduit de plus en plus de fumeurs. Considérée comme une bonne méthode pour arrêter définitivement de fumer, elle continue d’avoir davantage d’adeptes. Mais les personnes qui ne fument pas ont tout intérêt à ne pas l’expérimenter.

Objet de controverses, la cigarette électronique divise les spécialistes en adeptes et adversaires, depuis qu’elle a été inventée. Évidence ! Les études scientifiques portent essentiellement sur les substances qu’elle contient et la vapeur qu’elle produit. Seraient-elles cancérogènes, dangereuses, ou non ? Les conclusions de ces études, dans ce sens, divergent. Mais une chose est sûre : il y a toujours un risque pour la santé, en utilisant la cigarette traditionnelle ou la cigarette électronique, avec ou sans nicotine.

Une alternative pour arrêter de fumer, oui, mais…

Avant toute chose, il ne faut pas oublier que ce nouveau type de cigarette a été mis au point pour aider les fumeurs à se débarrasser du tabac. Un argument convaincant, un avantage indéniable, certes. Et c’est pour cette raison que sa vente n’a pas été interdite, et qu’il y a de plus en plus de vapoteurs.

Cependant, même si vapoter est beaucoup moins dangereux que fumer, il faut éviter d’expérimenter la cigarette électronique, si vous ne fumez pas. Car vous risquez de vous plaire à vapoter et de prendre l’habitude de varier les cigarettes électroniques. Et, petit à petit, vous pourriez finir par en dépendre. La première cigarette électronique pourrait vous amener à vouloir essayer différents e-liquides. De la sorte, vous pouvez vous enfoncer dans le monde du vapotage. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de pays interdisent la vente de cigarettes électroniques aux moins de 18 ans. La réglementation stricte de son usage et l’interdiction de vapoter sont des mesures qui ont été prises pour décourager son utilisation.

Un produit controversé à utiliser avec prudence

Beaucoup d’études scientifiques sur la potentielle toxicité de la cigarette électronique montrent qu’elle ne serait pas aussi inoffensive que les fabricants le prétendent. Résultat : le doute continue de planer sur les dangers de la cigarette électronique.

Certes, la cigarette électronique peut aider les fumeurs à se débarrasser du tabac. Mais il y a là un grand risque de passer d’une dépendance à une autre. Le fumeur qui voulait à tout prix se débarrasser de son paquet de cigarettes deviendrait un vapoteur qui oublie la raison pour laquelle il a choisi la e-cigarette, et tend à la consommer de manière excessive. Voilà pourquoi les spécialistes appellent à la prudence dans sa consommation, même quand il s’agit de la cigarette électronique sans nicotine. Les vapoteurs doivent rester vigilants et ne pas perdre de vue le motif qui les a incités à vapoter la première fois.

Bref, la cigarette électronique est une solution pour en finir avec le tabagisme, et non pas une façon moderne de fumer. Il est important d’en prendre conscience.

En tout cas, les utilisateurs de la e-cigarette avec la nicotine ont intérêt à diminuer progressivement les doses de nicotine, jusqu’à l’arrêt définitif du tabac. Et si vous êtes parmi les personnes qui ont le bonheur de ne pas fumer, mieux vaut orienter vos pensées vers d’autres choses et d’autres habitudes plus intéressantes, plus utiles et plus saines pour votre santé.

La cigarette électronique est devenue un gros point d’interrogation. Les doutes sur son efficacité persistent. Il est temps de trancher la question, pour rassurer ses utilisateurs et protéger leur santé. Pour le moment, il est presque impossible d’interdire la vente de ce nouveau produit qui a, nul ne peut le nier, aidé beaucoup à arrêter de fumer. Une situation qui arrange les intérêts des fabricants de la e-cigarette, et ne sert pas ceux de l’État, le grand perdant dans l’affaire.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *